• Morale

    Grand Robert de la langue française : Qui concerne les meurs, les habitudes et surtout les règles de conduites admises et pratiquées dans une société.Connaissance du bien et du mal ; théorie généralement conçue sous forme normative, de l’action humaine en tant qu’elle est soumise  au devoir et a pour but, le bien Cuvillier)Ensemble des règles de conduite considérées comme valables de façon absolue. Dictionnaire Lalande : Ensemble des règles de conduite admises à une époque ou par un groupe d’hommes. « Chaque peuple a sa morale, qui est déterminée par les conditions dans lesquelles il vit. On ne peut donc lui en inculquer une autre, si élevée qu’elle soit, sans le désorganiser » (Durkheim)…

  • Spiritualité

    Le Grand Robert de la Langue Française : Ensemble des croyances, des exercices qui concernent la vie de l’âme, le mysticisme religieux. Caractère de ce qui est spirituel, indépendamment de la matière, du corps. Vie spirituelle…aspiration aux valeurs morales Trésor de la langue française : Qualité de ce qui est esprit ou âme, concerne sa vie, ses manifestations ou qui est du domaine des valeurs morales. – Qualité d’un être qui est esprit, qui n’a pas de corps. – Qualité de ce qui est de l’ordre de l’esprit – Manière symbolique, idéaliste de représenter les choses. – Vie de l’esprit; qualité d’une personne attachée aux choses de l’esprit, de l’âme, aux valeurs…

  • Religion

    Le Grand Robert de la Langue Française : Reconnaissance par l’homme d’un pouvoir ou d’un principe supérieur de qui dépend sa destinée et à qui obéissance et respect sont dus ; attitude intellectuelle et morale qui résulte de cette croyance, en conformité avec un modèle social et qui peut constituer une règle de vie. Trésor de la langue française : Rapport de l’homme à l’ordre du divin ou d’une réalité supérieure, tendant à se concrétiser sous la forme de systèmes de dogmes ou de croyances, de pratiques rituelles et morales– Forme particulière que revêt pour un individu ou une collectivité cette relation de l’homme au divin ou à une réalité supérieure.– Ensemble des…

    Commentaires fermés sur Religion
  • Métaphysique

    Le Grand Robert de la langue française : Recherche rationnelle ayant pour objet la connaissance de l’être absolu, (ontologie) des causes de l’univers et des principes de la conscience, et de la connaissance. Larousse en ligne : Science de l’être en tant qu’être, recherche et étude des premiers principes et des causes premières, connaissance rationnelle des réalités transcendantes et des choses elles-mêmes Encyclopédie de la philosophie. Livre de poche. : (Pour Kant) ….l’aspiration à dépasser les limites de l’expérience, la volonté d’arriver à la connaissance rationnelle de l’âme, du monde, et de Dieu, est parfaitement naturelle chez l’homme. Il y a dans la raison humaine une incoercible tendance à dépasser le donné de…

    Commentaires fermés sur Métaphysique
  • Matérialisme

    Grand Robert de la langue française : Doctrine dans laquelle il n’existe d’autre substance que la matière. Matérialisme dialectique : Nom donné à la doctrine de Karl Marx Etat d’esprit caractérisé par la recherche des jouissances Trésor de la langue française : Doctrine qui, rejetant l’existence d’un principe spirituel, ramène toute réalité à la matière et à ses modifications Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale. PUF : Le mot « matérialisme se prend en deux sens, l’un trivial, l’autre philosophique. Au sens trivial, la matérialisme désigne une personnalité ou un comportement qui privilégie les préoccupations « matérielles », c’est-à-dire sensibles ou basses : le matérialiste c’est alors celui qui n’a pas d’idéal, qui ne vit que pour l’argent,…

    Commentaires fermés sur Matérialisme
  • Idéalisme

    Le Grand Robert de la langue française : Attitude de l’esprit ou forme de caractère qui pousse à faire une large place à l’idéal, en accordant foi à la puissance de l’idée et du sentiment pour améliorer la nature et les sociétés humaines. (Philo) Système philosophique qui sur le plan de l’existence ou de la connaissance ramène l’être à la pensée. Encyclopédie d’éthique et de philosophie morale. PUF : Le mot est employé (notamment par Leibniz) pour désigner la philosophie de Platon en tant qu’elle est fondée sur la thèse selon laquelle la vraie réalité consiste dans les idées, par opposition aux choses matérielles dont la réalité changeante et précaire, ne serait…

    Commentaires fermés sur Idéalisme
  • Euthanasie

    Le Grand Robert de la langue française : Mort douce et sans souffrance, survenant naturellement ou grâce à l’emploi de substances calmantes ou stupéfiantes. Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale. PUF : …. On pourrait définir l’euthanasie comme le fait de provoquer directement la mort d’un être humain ,(ou animal) de telle façon que cette mort advienne rapidement et sans souffrance, soit en agissant à cette fin, soit en s’abstenat d’agir, dans le premier cas on parle d’euthanasie active, dans le second d’euthanasie passive… Voir l’article. Synonymes : Mort douce Contraires : Acharnement thérapeutique.  Par analogie : ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) Âme. Chambres à gaz. Coma. Délivrance. Déontologie. Directives…

    Commentaires fermés sur Euthanasie
  • Être

    Le Grand Robert de la langue française : Verbe exprimant la réalité, le rapport la conscience. Avoir une réalité, le rapport à la conscience. Le fait d’exister depuis longtemps, depuis longtemps.   Vocabulaire technique et critique de la philosophie, Lalande :1° Au sens substantiel : « je pense donc je suis »2° Au sens phénoménal : Une chose est quand elle actuellement présentée dans l’expérience3° Au sens objectif : Une chose est quand elle est affirmée comme valable pour l’expérience de tous les individus Dictionnaire philosophique d’André Comte-Sponville : L’être n’est pas d’abord un concept, qu’on pourrait définir; il est une expérience, une présence, un acte, que toute définition suppose et qu’aucune ne saurait contenir. Par quoi l’être…

    Commentaires fermés sur Être
  • Conscience

    Le Grand Robert de la langue française : Faculté que l’homme a de connaître sa propre réalité et de la juger. La partie de la vie, de l’activité psychique dont le sujet a une connaissance intuitive. Connaissance intuitive par l’être humain ce qui est le bien, de ce qui est le mal et qui les poussent à porter des jugements de valeur morale sur ses propres actes. Encyclopédie de la philosophie, Pochothèque : Etre conscient, cela revient en effet à agir, sentir, penser et savoir qu’on agit, qu’on sent ou qu’on pense. On appelle donc conscience la connaissance intuitive, le sentiment (plus ou moins clair)  qu’un sujet possède de lui-même. Ainsi en…

    Commentaires fermés sur Conscience